Les vœux du Modem 47

image

L’année 2015 aura été particulièrement éprouvante pour notre pays, s’achevant comme elle avait démarré, par un deuil national terrible pour le vivre-ensemble dans notre société. A l’aune de ces tristes événements, la responsabilité de la classe politique n’est que plus grande. A ce titre, l’année 2016 sera déterminante. Après deux scrutins, les européennes et les régionales, où le Front national s’est solidement ancré dans un tripartisme destructeur pour notre vie démocratique, nous sommes à l’aube des mois qui vont nous mener directement aux élections présidentielles et législatives, cœur battant de notre Ve République.

En Lot-et-Garonne, traditionnelle terre radicale de modération, nous devons également regarder la réalité en face : nous avons raté l’alternance lors des élections départementales et le Front national l’a emporté lors des scrutins européens et régionaux. Ce constat ne peut nous satisfaire.
Or, le Modem représente aujourd’hui la seule famille politique capable d’un large rassemblement qui soit une alternative crédible que n’est pas l’extrême droite. De la gauche modérée, en passant par les écologistes, les radicaux, les centristes et jusqu’à la droite républicaine, nous pouvons porter un projet politique moderne et novateur qui permette de se réunir autour de l’idéal qui gouverne à notre engagement : l’humanisme.
Pour cela, hommes et femmes de bonne volonté doivent œuvrer ensemble et dépasser les querelles partisanes dont les Français ne veulent plus. Ce travail, nous avons décidé de le lancer au niveau de notre département en commençant par nommer un délégué par circonscription (Nathalie Tourné, Jonathan Biteau et Yamina Kichi). Il aura pour rôle de travailler sur son territoire au rassemblement des énergies et des bonnes volontés autour de valeurs communes.
Ces vœux constituent donc également un appel à toutes celles et tous ceux qui se reconnaissent dans cet humanisme et cette modération centristes. 2016 sera une année charnière, nous aurons besoin de tous. Aristote disait que « la vertu est au centre », tâchons de lui donner raison.
Enfin, si l’on devait formuler des vœux réalistes pour cette nouvelle année, nous souhaiterions que 2016 soit l’année de l’apaisement et que la bienveillance s’invite dans nos rapports les uns aux autres. Ce serait déjà beaucoup, surtout en politique. Meilleurs vœux à tous.

Bruno Dubos
Président du MoDem Lot-et-Garonne

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Les commentaires sont fermés pour cet article !